Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Une mémoire… shootée à la madeleine !

Notre mémoire n’est pas unique et indivisible. Notre cerveau possède en différents endroits, différentes mémoires. Elles peuvent être classées en 5 catégories et correspondent à plusieurs régions de l’ensemble de notre cerveau. Il y a la mémoire du savoir, qui correspond à toutes les données « lourdes » emmagasinées (le nom des objets, des gens, l’ensemble des acquis culturels etc.), la mémoire perceptive, liée aux cinq sens, la mémoire rapide, qui permet de retenir des informations à court terme,  puis la mémoire implicite qui correspond à des automatismes (savoir lacer ses souliers, faire du vélo etc.) et enfin, la mémoire épisodique qui permet de se souvenir des moments passés, des ambiances ou évènements. En fait, même si certaines actions requièrent l’utilisation exclusive de l’une ou l’autre mémoires spécifiques (par exemple, vous allez faire appel uniquement à votre mémoire de la connaissance si je vous demande de m’indiquer le nom de la capitale des USA), dans la vie courante et nos actions, nous faisons souvent appel à toutes ces mémoires simultanément, sans même nous en rendre compte. Si vous prenez votre auto pour vous rendre à un rendez-vous et passer un entretien d’embauche… Sur le trajet, vous allez solliciter votre mémoire épisodique, en comparant dans votre esprit vos précédents entretiens, votre mémoire rapide, puisque vous suivez un itinéraire dont vous venez de prendre connaissance et votre mémoire implicite, qui vous permet de conduire votre automobile, passer les vitesses etc. Bref, tout cela fonctionne à merveille dans un concert bien orchestré où chaque mémoire en sollicite une autre, au cours de l’action. Votre mémoire perceptive qui vient de détecter une odeur désagréable informe la mémoire du savoir qui l’identifie comme étant celle des gaz d’échappement du véhicule qui vous précède et votre mémoire implicite vous fait, automatiquement, appuyer sur le bouton «clim » ou « recycl-air » sur le tableau de bord de votre auto. C’est comme ça, les mémoires de différentes natures, correspondent les unes avec les autres.

C’était un extrait d’un article du numéro 3 de Curiouz paru en avril 2020.

ÇA vous a plu ? Et si vous vous abonniez ? CURIOUZ.FR
Afficher les commentairesCommentaires fermés

Laisser un commentaire